Livre noir

Malades longue durée 2016

Pas de poste de travail adapté - Conditions financières - institutrice maternelle

Institutrice maternelle depuis 24 ans, je suis en incapacité de travail depuis 8 mois. Souffrant d'un lupus et de polytendinopathie j'ai continué à travailler vaille que vaille malgré des classes surchargées (25 à 30 petits bouts et seule) et des douleurs épouvantables de jour comme de nuit.

Gavée de médicaments pour essayer tenir le coup (estomac criblé d'ulcères). Plus de vie familiale ni sociale car j'étais à bout chaque jour. Je descends les escaliers assise sur les fesses.. Jusqu'à ce que mon cœur m'envoie un signal d'alerte. Fibrillation et caillots avec risque imminent d'AVC. Traitement de cheval. Arrêt maladie et là je me suis écroulée, autant physiquement que moralement. Je culpabilise et j'ai peur de l'avenir. Je n'ai que 45 ans. Comment tenir jusqu'à la pension dans ce secteur ? J'ai des adolescents aux études, il faut aussi faire attention à la situation financière. Sans compter qu'on est jugé. Surnommée "la malade" par une partie de ses collègues. Le mieux dans mon cas, serait un travail de bureau mais rien n'est prévu dans mon secteur. Si j'avais été dans l'enseignement secondaire ou supérieur je pouvais être redirigé mais pas dans le fondamental alors que c'est quand même plus éprouvant physiquement. Bref, que faire ? Doit on mettre fin à ses jours pour ne plus être un poids dans cette société ? Ou attendre que l'élastique casse de lui-même à force de tirer trop fort dessus ? Étant nommée je n'ai droit qu'à trois fois 30 jours de mi-temps médical tous les 10 ans... ca ou rien... Merci à ceux qui m'auront lue.