Livre noir

Malades longue durée 2016

Fibromyalgie – mi-temps médical – femme seule

Je souffre d'une fibromyalgie sévère depuis quelques années. Je travaille depuis l'âge de 18 ans dont 24 ans dans une administration fédérale en tant que contractuelle (je suis toujours sous contrat de travail) . Actuellement, je suis en incapacité de travail depuis plus d'un an suite à deux fractures de stress et la fibromyalgie s'est aggravée également. Je suis âgée de 54 ans. La dernière année j'ai travaillé sous le régime du mi-temps médical. Maintenant je suis dans l'incapacité de reprendre le travail, je suis usée, fatiguée, exténuée, et vivant dans les douleurs permanentes.

Les mesures prises par l'actuelle Ministre de la Santé sont d'une cruauté incroyable. C'est très difficile de ne pas être reconnue dans sa souffrance et dans ce que l'on vit au quotidien. Je vis seule, n'ai plus de famille et assume tout seule. Les séances de kiné me faisaient beaucoup de bien et me permettaient de mieux bouger. Ces mesures drastiques vont pousser certaines personnes dans leurs derniers retranchements et peut-être au suicide et bien souvent je dois me contrôler pour ne pas en arriver à cette extrémité. Quel retour en arrière .....douterait-on de la pathologie des malades fibromyalgiques? Les considère-t-on comme des fainéants? Pour mon cas personnel, je ne me considère pas comme une fainéante , j'ai travaillé durant de nombreuses années à temps plein bravant la douleur, poussant mes limites au maximum, n'écoutant pas les signaux que mon corps m'envoyait.....tout cela pour m'écrouler et ne plus savoir me relever! Certaines fibromyalgiques sont dans l'incapacité de travailler et là je ne juge pas, car chaque cas est différent. J'ai travaillé à mi-temps médical car je désirais garder un lien social et pour me récompenser le Ministère des Finances me réclame 3000€ d'impôts. La vie est devenue très difficile même pour les travailleurs, quand j'ai reçu cet extrait de rôle, je me suis sentie très mal. J'ai demandé une requête en surséance auprès des recettes des contributions qui j'espère sera acceptée, car avec la maladie, la diminution de mes revenus, c'est devenu l'enfer! C'est un autre débat bien sûr que la fibromyalgie mais je trouve dans mon cas que tout se rejoint. N'étant pas agent statutaire, je n'ai pas droit à la pension anticipée et dépends de la mutualité Ce nouveau gouvernement est en lui-même une atteinte aux droits humains et ce à plusieurs niveaux. J'ai également constaté que les personnes vivant seules sont bien souvent oubliées et doublement taxées car elles n'ont pas d'enfants, ni de compagnon...etc. Reviendrait-on à une époque où une femme pour assurer sa survie n'a pas d'autre choix que de se marier ou de se mettre en ménage? En tant que femme, je suis très inquiète de cette évolution des mentalités Tout ce qui se passe actuellement aggrave mon état de santé et sincèrement, je n'en peux plus, je vis dans l'angoisse perpétuelle, les problèmes de santé, les soucis financiers...les nouvelles mesures gouvernementales, la crise...