Livre noir

Malades longue durée 2016

Fatigue chronique – difficultés financières – économies sur le suivi médical – Peur de perdre son statut car peu de médication.

Aujourd’hui, je reçois à ma consultation une dame de 58 ans qui risque de retomber en dépression. Il y a plusieurs années, on lui a diagnostiqué le syndrome de fatigue chronique. Ensuite, elle a été prise en charge dans un centre de référence universitaire pour cette problématique, où elle a pu apprendre à vivre avec sa maladie. Progressivement, les médecins ont diminué son traitement au point qu’aujourd’hui elle n’a plus aucun médicament à prendre.

Elle reçoit une allocation de 850€ et elle a peur de la perdre lors de sa prochaine visite chez le médecin conseil de la mutuelle. Elle a peur parce qu’elle ne sera pas en mesure de fournir des preuves comme quoi elle est régulièrement suivie par un spécialiste ou qu’elle prend des médicaments (ce que demande toujours le médecin conseil en premier).

Elle ne se rend pas souvent chez le spécialiste car les consultations coutent trop cher et qu’elle doit se déplacer en transport en commun pour s’y rendre.

Sa situation financière est clairement précaire. Elle a par exemple beaucoup de mal à faire face à la hausse des taxes pour l’énergie. Et si elle s’empêche pour des raisons économiques de faire un suivi médical de qualité, c’est après avoir déjà remis en question les dépenses pour les loisirs. Même la plus petite dépense comme aller boire un verre en terrasse est exclue, m’explique-t-elle.

(témoignage d’un médecin généraliste)