Livre noir

Malades longue durée 2016

Licenciée pendant sa grossesse – mari en incapacité – hernie – retard du paiement de l’allocation - difficultés financières

Hier, j’ai reçu la visite d’une jeune patiente. On peut dire que l’année 2015 aura été pour elle une année noire. Suite à une hernie cervicale, son mari est resté plusieurs mois sans travailler et en raison d’une erreur administrative de l’employeur, la famille a dû attendre des mois avant de toucher l’allocation à laquelle elle avait droit.

Ma patiente, alors enceinte de son troisième enfant, a été contrainte de continuer à travailler pour subvenir aux besoins de la famille et s’est démenée comme jamais pour faire face à la maladie de son époux et aux problèmes financiers auxquels ils étaient confrontés. Une femme forte et courageuse, ai-je pensé plusieurs fois.

Aujourd’hui, lorsqu’elle s’est présentée à la consultation, c’est une femme à bout et désespérée qui était devant moi. À peine rentrée de congé de maternité, elle est retombée enceinte. Au travail, comme elle avait du mal à soulever les lourdes caisses, elle a confié à une collègue qu’elle était enceinte.

Aura-t-elle été trahie par les caméras ou par sa collègue, elle l’ignore, toujours est-il que deux jours plus tard elle recevait de son patron un courrier contenant son C4 ! Sans raison ni motivation fondée, après 4 années de bons et loyaux services. Je peux pourtant vous assurer qu’elle faisait très bien son travail, car j’étais client.

D’abord confrontée à la maladie de son époux, ses problèmes professionnels, une situation financière critique, trois enfants en bas âge et une nouvelle grossesse non prévue, la voilà qui se retrouve sans emploi !

« Docteur, peux-tu m’aider ? Je pense avoir besoin de l’aide d’un psy » m’a-t-elle dit. Pour ma part, je veux bien l’aider à trouver un psychologue, mais au fond je me demande ce que cela pourra lui apporter. Être à bout après avoir enduré ce qu’elle enduré est une réaction normale. Non, mais dans quel monde vivons-nous !?

Ma patiente se retrouve aujourd’hui sans emploi et vu sa grossesse, il est manifeste qu’elle n’est pas prête de retrouver un emploi de si tôt, à moins qu’on ne lui propose un poste adapté…

(témoignage d’un médecin généraliste)